Mot du management 4 juin 2018 : Hypermodernité

Dans la marche de l’humanité, l’hypermodernité désigne l’épistémè (c’est-à-dire l’état de l’évolution de la société, des sciences et des comportements) qui succède à la postmodernité. L’hypermodernité est portée, selon Nicole Aubert, par l’individu hypermoderne ayant émergé dans les années 1970 en Europe occidentale et en Amérique du Nord. L’individu hypermoderne précède le modèle de société dite hypermoderne qui s’est affirmée dans les années 1990-2000 dans les sociétés économiquement développées par les traits d’une société où tout est exacerbé. La société dite hypermoderne est peuplée d’individus qui veulent tout, tout de suite et parfait. Dans ce type de société, il y a le règne de l’éphémère (avec la consécration de la mort du temps) et des exagérations (dont l’hyperconsommation), l’économie du jetable et le management de l’hypercompétition, entre autres.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *