Mot du management 25 juin 2018 : Compromis

Dans une négociation, il est souvent nécessaire de faire des compromis. Compromis n’est pas compromission. La compromission est selon le dictionnaire Larousse le « Fait d’exposer quelqu’un, de s’exposer à un préjudice moral ou d’engager sa réputation dans une affaire douteuse ». Elle fait référence à un arrangement conclu par lâcheté ou intérêt. Or, le compromis est l’action de trouver un juste milieu, c’est-à-dire une solution ou situation mitoyenne admise par les deux parties impliquées dans une affaire. Le compromis est un arrangement dans lequel on se fait des concessions mutuelles. En matière de règlement de conflits, le compromis se réfère une convention par laquelle les parties impliquées dans un litige soumettent l’objet de celui-ci à un arbitrage. Là encore, ce tiers est ramène souvent chacune des parties en discussion à céder une partie de leurs avantages ou exigences. Il s’agit en définitive d’une forme de « perdant-perdant » où l’ensemble des parties gagnent. Notez qu’en espagnol, « compromiso » signifie « engagement ».

 

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *