Mot du management 13 août 2018 : Bureaucratie

Le mot bureaucratie est créé en 1759 par Vincent de Gournay qui le dénonçait au profit de la liberté de commercer, de produire, de travailler. Composé de bureau et -cratie (pouvoir), la bureaucratie est une forme d’organisation du travail qui serait inventée par les Chinois, reprise en France par Louis XIV et Colbert sous le nom d’« Administration » et perfectionnée ensuite par les Prussiens.

En tant que forme d’organisation du travail, la bureaucratie désigne une administration publique dont l’action est encadrée par le droit. Ses agents, les fonctionnaires, sont recrutés par examens ou concours, accomplissent une carrière, doivent obéissance à leur supérieur hiérarchique et travaillent dans un secteur spécialisé. Cette définition vient du sens donné par le sociologue allemand Max Weber qui l’a analysé le premier, en 1920. Dans le sens wébérien, la bureaucratie apparaît comme le modèle de direction la plus conforme au modèle de la rationalité légale, notamment parce qu’elle s’appuie sur des règles juridiques, permet une meilleure prévisibilité et repose sur un savoir précis.

Elle est un système pyramidal hiérarchisé dont Nicolas Grandguillaume fait l’éloge. Mais elle est aussi une dérive de cette forme d’organisation mise en évidence par les sociologues des organisations. Comme la hiérarchie critiquée par Galbraith, le formalisme de la bureaucratie peut entraîner une lourdeur et une rigidité de l’action administrative, voire une monopolisation du pouvoir au profit des seuls intérêts des bureaucrates. Certains parlent alors de bureaupathologie.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *